Mikaddict

Publié le par Min


MIKA
The boy who knew too much.
Pop, 2009.



Pour ceux qui ne le savent pas encore je suis une grand fan de Mika.

Pourtant je ne suis pas du genre à être fan, je veux dire une vraie fan, les super addicts. La dernière fois ou j'ai été fan d'un groupe ( et de son chanteur ) ça devait être de Silverchair, il y a plus de dix ans ! ( Ah ! Daniel Johns période pré anorexique !)

Mais avec Mika c'est une autre histoire : quand j'entends ses chansons ça me met instantanément de bonne humeur, je souris sans m'en rendre compte ( miracle ultime ), son univers ultra ludique et enfantin me séduit totalement et le fait qu'il soit plutôt plaisant à regarder ne gâche rien ( question de goût bien sûr les filles ).

Après le génialissime Life in cartoon motion où toutes les chansons ou presque n'étaient que des tubes, Mika avait lui même placé la barre très haut. J'apprehendais ce deuxième opus autant que le deuxième album des Strokes ou celui de Moby.

Après plusieurs écoutes la première impression est plutôt bonne. Les Mikaddicts retouveront beaucoup du premier, mais pas la peine de chercher un nouveau Relax ou un Big Girls, celui ci c'est la Mikadolescence, et c'est quand même chouette de le retrouver.







Publié dans Pop culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article